Hallier de genêt

Ô papilionacées
aux derniers jours de mai
se pose une floraison d’or
soudaine en bordure du bois

Coup de balai
dans les poussières et vieilleries
qui m’éloignent de la poésie
car de vrai je n’ai
pas encore célébré le genêt
qu’on appelle prosaïquement
broom en anglais
genêt à balais

Savant, Heinrich Friedrich Link le baptisa
mil huit cent vingt-deux cytisus scoparius
Mais Pline ou Virgile appelaient genista
bien-aimé des abeilles

Et Desnos Chantefleurs
« Je n’ai rien dans mes poches,
Pas d’anguille sous roche,
Je n’ai, je n’ai que des fleurs de genêt,
De genêt de Bretagne,
D’Espagne ou de Cocagne,
Je n’ai, je n’ai que des fleurs de genêt
Jeunet. »

Pas seulement balai
pour les scories de la vieille saison
mais aussi toit pour ma cabane
cachette de camisard
embuscade de maquisard

Gîte et buisson solide
auquel je suis reconnaissant
d’avoir amorti mes chutes
ou d’avoir tendu un rameau tenace
aux côtes saillantes
auquel m’accrocher
dans la pente

Haricot noir immangeable
feuilles très petites
genêt tout en tige
en terres sableuses, salées
ou brûlées
sur les ruines de Pompéi
rappelant au poète Leopardi
l’écroulement des civilisations

Pentes incultes
des collines du Perche
qu’il éclabousse de couleur
et talus d’autoroute
ou de voix ferrée
dont la terre est maintenue
par ses racines

La fleur complexe
cumule bouche et sexe
avec calice, carène, lobes et ailes
navire d’or, appareil volant
à la Léonard de Vinci
qui nappe de pollen le bourdon

D’après la légende
un comte d’Anjou et du Maine
qu’on couronna d’un brin de genêt
aperçut une licorne
dans une lande sauvage
et engendra les Plantagenet

En Galles un sorcier
fabriqua de fleurs de chêne
de reine-des-prés et de genêt
la dame Blodeuwedd
à la beauté inégalée
mais cela tourna mal
évidemment

Dans le pays de Carcassonne
il figurait dans une vieille prière
contre les ravages du tonnerre
« Va-t’en, peste, va-t’en par les genêts,
là où il n’y a ni femme qui enfante
ni vache qui vêle ni brebis qui agnelle
là où le bon Dieu n’est jamais passé ! »
Ginèsto disait-on

En Écosse, genêt rappelle
à la bergère son amant disparu
et, m’a-t-on dit, quatre brins
lancés aux quatre points cardinaux
y provoquaient une tempête

Et nous dans l’Orne
où le beurre est souvent ensorcelé
(gare au beurre hanté !)
si nous avons un pilon de genêt
voilà notre sandwich libéré
des sorcières et de leur ballet

Laisser un commentaire