Le mort oublié de mai 68 et les grenades de la gendarmerie nationale

Une histoire qui me trotte dans la tête depuis longtemps… Il n’y a pas eu de morts lors du mai 68 français répète ce que l’historien Chris Reynolds appelle le convenient consensus, « l’unanimité commode », et on a beau montrer que c’est faux, l’information ne prend pas, ne s’impose pas, ne modifie pas le récit.

email

Laisser un commentaire