Hécatombe de marronniers

Malgré sa taille
j’ai dû mal à m’y intéresser
Comme le platane
j’ai l’impression
qu’il est banalement
planté en rangées ou en allées
par des édiles ou jardiniers
sans imagination

On appelle d’ailleurs « marronnier »
un article de journal
récurrent et peu intéressant

Pourtant le marronnier
triomphant en saison
de fleurs blanches
coniques ou pyramidales
et de grandes feuilles composées
à sept ou cinq folioles
est sans doute le premier arbre
que j’ai appris à reconnaître
même si ses fruits étaient étrangement
homonymes de la grosse châtaigne
cuite ou confite
Continuer la lecture de « Hécatombe de marronniers »