Paru enfin, en mai, un essai sur « Les entrailles de la ville »

Sur l’invitation de Denis Mellier, pour le numéro que la revue Otrante spécialisée dans le fantastique consacre à Londres, j’ai commis un essai sur « Les entrailles des villes », il y est question du journaliste Henri Mayhew et de son enquête des années 1850 sur le peuple des rues de cette ville, des égoutiers pirates et des ramoneurs, qui fouillaient les boyaux et les sphincters de cet organisme géant.

À paraître, un petit texte intitulé « Éloge d’un éditeur défunt »

Les pages du n°34 la revue Décapage, en librairie le 4 avril 2008, accueilleront ma fantaisie « Éloge d’un éditeur défunt », sur le bien oublié (et oubliable ?) Décembre-Alonnier.
C’est écrit spécialement pour l’occasion, sur l’aimable sollicitation de Jean-Baptiste Gendarme.

La revue se trouvera en avant-première au salon du livre de Paris (du 14 au 19 mars) sur le stand des éditions de La Table Ronde (N66).

http://revuedecapage.blogspot.com/
decapage.jpg

« A LA CORDE », joué par La Compagnie Les Grandes Personnes

Avec Pauline de Coulhac, Christophe Evette, Fleur Marie Fuentes, Eric Larzat, Laure Louvat et Nicolas Tauveron, voir aussi http://www.lesgrandespersonnes.org/.

Objets realisés par Gaelle Bauer, Dominique Bonnot, Jeanne Bouchart, Virginie Chevrier, Sylvia Clément, Ambra De Trapani, Pauline de Coulhac, Nadége Dulac, Jean-Baptiste Evette, Christophe Evette, Fleur Marie Fuentes, Karine Gualdaroni, Mandarine Jacquet Gregg, Yabaco Konaté, Thierry Lachambre, Cedric Lasne, Antonin Le Bras, Bethsabée Lemberg, Laure Louvat, Jean Martin, Aude Meeschaert, Mélanie Minaud, Marjorie Monnet, Frank Oettgen, Marie Paget, Madeleine Pornon, Nicolas Tauveron, Adrien Terrier et Nicolas Vuillier.
A la Corde est soutenu par le centre Nil Obstrat, la Ville de Cergy et le Festival Cergy Soit !

Le samedi et dimanche 12 mai à 17 heures et le 13 mai à 19 heures
LE GRAND PARQUET
20 bis, rue du département – 75018 Paris
Métro La Chapelle ou Marx Dormoy – RER Gare du Nord
Entrée payante : 3 € tarif réduit/ 5 € plein tarif
Informations et réservations : 01 40 05 01 50
http://www.legrandparquet.net

Le samedi 2 juin à 18 heures
Festival ONZE BOUGE
Stade Thiéré -13 passage Thiéré, 75011 Paris – M° Bastille
Entrée libre

ACCUEIL

Le samedi 9 juin à 17 h
Festival LES NOCTURBAINES
Square Sarah Bernhard, rue de l’Agny, 75020 Paris – Métro Nation
Entrée libre
http://goumenbis.free.fr/

Le samedi 16 juin à 18 h
RENCONTRES ICI ET LA du théâtre de la COMMUNE
Magic Mirror de l’Espace Fraternité, 10-12 rue de la Gare, 93300 Aubervilliers
Entrée payante : 11 € / 7 € / 2 €
http://www.theatredelacommune.com/pdf/rp-icietla.pdf

Le dimanche 1 juillet
Festival L’ILE EN DELIRE
Ile Saint Denis. Parc départemental
Entrée libre

Le jeudi 20 septembre
Avant première du Festival CERGY SOIT
Place des Touleuse 95000 Cergy – RER A Cergy Prefecture

Les samedi et dimanche 22 et 23 septembre
Festival CERGY SOIT
Parc de la prefecture 95000 Cergy – RER A Cergy Prefecture
Entrée libre
http://www.95degres.net/cergysoit/

Les spadassins

France, la fin du XVI° siècle: Antonio Zampini entre au service de Guillaume Du Prat, baron de Vitteaux, dont il devient l’homme de main et le chroniqueur. Il raconte ces vingt années de combat enragés, de fuites, de complots et de cavalcades, dans le tourbillon des guerres de religion. Vitteaux et son ombre fidèle, Zampini, s’engagent du coté du roi et des catholiques, mais ils sont plutôt des mercenaires prêts à tout, menant une vie de ripailles et de défis, entourés par une petite troupe de compagnons aussi fous et courageux qu’eux. C’est une succession d’équipées hasardeuses, qui les mènent de prisons en châteaux, de la cour du roi à la boue des champs de bataille, de Paris à Toulouse, à Rome ou à Anvers. Vitteaux est habité par une fureur permanente, par une haine familiale, inextinguible, qui le conduit aux expéditions les plus folles, aux déroutes les plus noires.

Batailles, retournements d’alliance, coups de théâtre et coups de tête: le récit bondit, virevolte, porté par un souffle sombre et mystérieux.
Les Spadassins.jpg