Un film sur La Ligne jaune

Présentation du spectacle La Ligne jaune, un film de Dominique Bonnot avec des étudiants en BTS cinéma du lycée Suger à Saint-Denis. À voir sur le site des Grandes Personnes, de nombreuses dates pour ce spectacle à Aubervilliers, la semaine prochaine.

La Ligne jaune jouée pour les grévistes de l’usine PSA d’Aulnay-sous-bois en avril 2013

Trois mois de grève, des lettres de licenciement qui tombent comme une mauvaise grêle, et pourtant le public était attentif, sensible et chaleureux. Les grévistes tiennent bon et ne se résolvent pas au silence.

« Nous nous battrons comme des lions. »

La caisse de soutien :
Soutien aux salariés de l’automobile du 93

Photographie M. Morettti

Spectacle des Grandes Personnes, avec Raphaële Trugnan, secondée par Pauline de Coulhac, avec la participation de Mao Moretti et Jean-Baptiste Evette.

La Ligne jaune sur le site des Grandes Personnes

Le spectacle La Ligne jaune à Paris

Nouvelles représentations de La Ligne jaune les dimanches 11, 18 et 25 novembre à 19 h au Grand Parquet, le jardin d’Éole, 35 rue d’Aubervilliers, 75018 Paris.

Entrée libre, réserver au 01 43 52 19 84.

Chaque fois que les CRS ont tenté d’entrer de force dans une usine, ça s’est mal passé . Photographie Achromatik.

La Ligne jaune à Cergy Soit

Le festival des arts de la rue Cergy Soit a programmé quatre représentations de La Ligne jaune, création réalisée avec les Grandes Personnes, les samedi 15 septembre (16h30 et 18h30) et dimanche 16 septembre (16h30 et 18h30) sur le parvis de la Préfecture (côté anciens cinémas).


Photographie Aude Meeschaert.

La Ligne jaune

Texte écrit pour et avec les Grandes Personnes, La Ligne jaune raconte avec des santons la naissance, la vie et les luttes de l’usine Renault de Cléon. La Ligne jaune est en ce moment en tournée dans les Pyrénées dans les centres de vacances de la CCAS. L’ensemble de l’usine, des machines et des personnages tient dans deux grosses valises. C’est Raphaële Trugnan qui interprète d’une manière émouvante cette épopée ouvrière du 20e siècle en jouant avec une trentaine de santons.

Photographie Aude Meeschaert

Soleil noir de Marechera

Soleil Noir

Après une longue attente, la traduction que Xavier Garnier a réalisée avec mon aide du redoutable Soleil noir de Dambudzo Marechera, mort à 32 ans au Zimbabwe, vient enfin de trouver un éditeur, Vent d’ailleurs.

Une fiction uchronique de mauvais goût

Le n° 36 de la belle revue Décapage (qui contient plus de dix pages) accueille une fiction uchronique meurtrière et acide, signée Jean-Baptiste Evette. Intitulée « Mes machines à temps », elle n’hésite pas à convoquer les frère Goncourt, H. G. Wells, Pierre de la Ramée, Max Gallo, Philippe Sollers… et à tuer la plupart d’entre eux. En librairie à partir du 25 septembre.
DKPG 36COVER.jpg