Raisons de choisir un hêtre

Pour être à la hauteur
bien qu’il ne soit pas du bois
dont on fait les charpentes
il faut que je gravisse la pente
que j’aille jusqu’à la forêt

Car ici, on ne le voit
ni dans le bois
ni dans la haie
D’ailleurs Linné le baptisa
Fagus sylvatica
hêtre des forêts

Ainsi le hêtre est une essence…
L’être et l’essence
voilà qui paraît compliqué
pour un géant lisse et gris
qui ne se demande pas
s’il est hêtre
s’il pourrait être mieux qu’un hêtre
s’il devrait être
autrement

Selon les temps et les lieux
il s’appelle tout à la fois
hêtre, fayard, fou, fau

Raisons de choisir un hêtre
plutôt que le néant ?

La Librairie Arthème Fayard
vendait des romans à cinq sous
sous le Second Empire
Comme lui je suis… fou
de m’obstiner à écrire
et justement son nom a donné le fouet
et la fouine
que sa quête obsède

Pour naître
il préfère l’ombre
à la lumière
d’où son affinité
avec le chêne
et quelquefois le fau
est plus vrai que le vrai

J’aime le hêtre
qui aime la roche, l’acidité
le froid
la bruyère, le silex
fructifie vers cinquante ans
et offre dans une cupule
la faîne qui soulage la faim

Aux gens, il a donné
mesures à grain, sabots légers
caisses de tambour
jougs, moule à fromage
divers ustensiles de ménage
manches de couteau, moyeux de roue
étui à violon
flamme, chaleur
et lumière

Et la petite Jeanne
de France ou de Lorraine
avoue devant ses juges
sans barguigner ses visites
à l’arbre aux Fées
arbre aux Dames
près de la fontaine
Elle l’appelle « Fau
duquel provient le beau Mai »
bouquet de rameaux
des amants sincères

S’il faut encore des raisons
selon certains savants
son nom allemand
a inspiré
le mot pour « livre », pour « lettre »
Baguette de hêtre
couverte de runes
Buch et Buchstaben

Enfin Macrobe le classe
parmi les arbres heureux
Arbores felices
et cela devrait suffire
à notre bonheur

Laisser un commentaire