Le jour des préfixes privatifs

Ce déjour de ma dévie… J’incomprends… Je désécris.

email

Laisser un commentaire