La voix passive, traduction d’un poème de Laura Da’

Poétesse et enseignante, Laura Da’ vit à Seattle. Elle appartient à la tribu des Shawnee de l’Est. On peut consulter la version anglaise du poème sur le site poetryfondation.org : Passive Voice”.

J’utilise une astuce pour expliquer aux élèves
comment éviter la voix passive.

Entoure les verbes.
Ajoute « par les zombis »
après chacun d’entre eux.

Si les mots ont été dévorés
par ces morts-vivants avides de chair
alors, c’est la voix passive.

Je me demande si ces
sixièmes s’en souviendront
pendant les vacances d’été
quand ils passeront à pied
en rentrant chez eux
des parcs de Yellowstone ou Yosemite
devant les panneaux historiques
qui signalent le site d’un village indien

des désordres étaient tramés
après plusieurs attaques, l’armée fut dépêchée
le village fut rasé après l’escarmouche
Dont la population était surtout constituée de femmes et d’enfants

Roncier de passifs martelés
Gravés dans le bois —
Mains décharnées
perçant le sol sec
pour pincer le muscle
de leur jeune langue
bien rouge

Laisser un commentaire